Le conseil général proche de vous

B1/ Créer un observatoire de l’eau

La connaissance de l'eau et de ses usages est un atout pour renforcer la légitimité et la pertinence de toute intervention mais aussi pour associer dans les démarches transdisciplinaires l'ensemble des acteurs institutionnels et professionnels impliqués.

Pour y parvenir et être en accord avec la Convention d’Aarhus portant sur l’accès du public aux données en matière d’environnement, le Conseil Général des Hautes-Alpes se dote d'un véritable outil : un observatoire de l’eau sur son territoire.

Description de l'action

L'action consiste à ...

  • mutualiser et organiser les données sur la thématique de l'eau ;
  • actualiser ces données par le travail de terrain des services d'assistance technique (SAT) ;
  • élaborer des conventions d'échanges avec des producteurs et utilisateurs de ces données ;
  • proposer une vulgarisation des données sur l'eau à destination du grand public.

Des applications sont déjà envisagées :

  • l'observatoire sera une structure d'alerte pour prévenir en cas de problème dans le domaine de l'eau, au-delà même de la qualité de l'eau ;
  • les données émanant de cet observatoire seront utilisées lors de la programmation des aides aux collectivités territoriales ;
  • les données de l'observatoire pourront alimenter les documents d'urbanisme.

 

Objectifs/enjeux :

  • avoir une vision d'ensemble et une connaissance parfaite de la problématique eau sur le territoire haut-alpin ;
  • échanger et partager les données sur l'eau :
    • faciliter l'accès aux données et à l'expertise,
    • rendre accessibles les informations les plus représentatives et les plus significatives,
    • permettre l'exploitation de ces données face aux enjeux territoriaux,
    • permettre une concertation permanente entre les différents acteurs,
    • apporter un soutien aux partenaires par la mise à disposition et la diffusion de données.

 

  • informer et sensibiliser les publics, à tout moment, de l'état des connaissances en matière de gestion de la ressource en eau ;
  • faciliter le suivi des politiques départementales et apporter une aide à la décision politique en matière de gestion de la ressource en eau ;
  • connecter les divers schémas et plans relatifs à la ressource du territoire : schéma départemental de l'eau potable (SDAEP), schéma départemental d'élimination des sous produits de l'assainissement, suivi qualité des cours d'eau, plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés (PDEDMA), schéma des ENS.

 

Mise en œuvre

Etat d'avancement :

Calendrier prévisionnel :

 

2009

2010

2011

2012

2013

1er sem.

2ème sem.

1er sem.

2ème sem.

1er sem.

2ème sem.

1er sem.

2ème sem.

1er sem.

2ème sem.

Outils nécessaires :

L'observatoire sera composé de deux entités complémentaires, en interaction l'une avec l'autre :

  • un « atelier » : il s'agit d'un système d'administration des données composé généralement d'un site internet d'accès restreint en interaction avec une base de données source. Cette entité correspondra à l'application métier « Eau et Environnement » du SIG départemental qui est entrain de se mettre en place. Un état des lieux de l'existant et des besoins a débouché sur une première modélisation des données et a mis en lumière également les moyens matériels et humains nécessaires à la mise en œuvre de l'observatoire.
  • une « vitrine » : il s'agit d'un site internet qui assure la diffusion des informations contenues dans l'atelier. Elle peut comporter plusieurs volets en fonction des niveaux de publication visés (grand public / professionnel / élus...).

 

Pilotage :

service eau et environnement.

Partenaires internes :

  • autres services de la Direction du Développement Economique,
  • service Communication et Technologies de l'Information,
  • service Informatique,
  • agence culturelle (pour les événementiels),
  • Laboratoire départemental Vétérinaires et d'Hygiène Alimentaire.

 

Partenaires externes :

  • Police de l'eau,
  • Agence de l'eau,
  • Région et autres collectivités
  • Chambre d'Agriculture,
  • Syndicat de bassin.

Coût en investissement :

de 20 000 à 30 000 €.

Coût en fonctionnement :

de 70 000 à 100 000 € pour 2,5 TP (moyen constants).

Financement :

Prévu dans le cadre du budget annexe « eau et environnement ».

Aides financières :

Europe / Etat / Région PACA / Agence de l'eau.

 

Evaluation

Indicateurs de résultat

Indicateur n° 1 : taux de variation du nombre de données intégrées dans la base de données      de l'observatoire (aspect quantitatif).

Indicateur n° 2 : taux de variation du nombre de catégories de données intégrées dans la base de données(aspect qualitatif).

Indicateur n° 3 : taux de consultation du site internet par les différents publics.

Indicateur n° 4 : nombre d'échanges de données entre les différents acteurs.

Indicateur n° 5 : nombre de « données élaborées », issues de l'exploitation des données brutes.

Indicateur n° 6 : nombre de publications de portée à connaissance.

 

 

Indicateurs de pertinence

 

1- Attendus en termes de Développement durable

Environnement :

  • amélioration de la connaissance et de la gestion de la ressource ;
  • développement de comportement plus respectueux de l'environnement ;
  • préservation de la ressource et du patrimoine naturel.

 

Social :

  • enrichissement de la personne par l'accès de l'information ;
  • mise en réseau des acteurs et des structures aux intérêts différents mais œuvrant sur le même territoire pour une problématique commune ;
  • contribution à une plus grande implication citoyenne.

 

Economie :

  • optimisation des financements grâce à l'ajustement et la convergence des stratégies départementales via l'observatoire ;
  • mutualisation des moyens techniques et humains ;
  • développement des nouvelles technologies relatives à l'information et à la communication.

 

Gouvernance :

  • travail concerté d'un ensemble d'acteurs

 

2- Orientations nationales

 

1

L'épanouissement de tous les êtres vivants

2

La cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations

3

Le développement suivant des modes de production et de consommation responsables

4

La lutte contre le changement climatique

5

La préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources

3- Orientations du Conseil Général

Rapprocher

Espace

Temps

Territoire

Intégrer

Milieu prof.

Milieu nat.

Sphère soc.

Se comporter

Au quotidien chez soi

Au Conseil Général

Lieu de vie commune

Cette fiche est en lien avec :

JOURNAL de l'action

Automne 2010

L'avancée de l'observatoire de l'eau est directement liée à celle du SIG départemental et notamment des applications métiers. Des problèmes de compatibilité des formats de données doivent être solutionnés dans un premier temps.

Cependant, une première pierre a été posée pour l'observatoire de l'eau avec le lancement d'un marché pour la constitution d'une base de données sur la ressource en eau potable dans le cadre du Schéma Départemental de l'Alimentation en Eau Potable.

 

A VENIR

  • une base de données sur la ressource en eau potable, à laquelle pourra se rattacher dans un deuxième temps d'autres données du SEE comme la qualité des cours d'eau, les caractéristiques des rejets de stations d'épuration...
  • une application métier "Eau et Environnement" du SIG départemental

 

 

Hotel du Département

Place Saint Arnoux - CS 66005

05008 GAP Cedex

 

Tél. : 04 92 40 38 00

Fax : 04 92 40 38 01